26/08/2009

Couscous aux raisins et à la cannelle

100_1929a



Couscous aux raisins et à la cannelle.



C'est le temps du Ramadan, un temps synonyme de visites et d'invitations impromptues, de partages de nourriture (les visiteurs n'arrivent jamais les mains vides), de soirées finissant tard voire très tard. N'étant pas musulmane, ni mes enfants d'ailleurs qui ont préféré suivre l'exemple de leur athée de mère, cette période est placée simplement sous le signe de la convivialité car nombre de nos amis ou même des membres de la famille suivent cette religion.


C'est donc aussi un moment où la cuisine marocaine est plus présente à notre table. Hier, ayant de la visite, j'ai improvisé un couscous salé-sucré que mes enfants adorent et que je n'avais plus fait depuis des mois : le couscous aux raisins. Moins connu chez nous que celui aux légumes, il est un classique de la cuisine marocaine.


Je n'ai pas eu le temps bien entendu de faire tremper les pois chiches et n'en ai donc pas mis. J'ai les pois chiches en boîte en horreur! Dans le couscous, ils sont surtout intéressants pour le petit goût qu'ils y apportent en cuisant. Ce n'est évidemment pas le cas des pois chiches en boîte. Je l'ai fait avec ce que j'avais au frigo c'est à dire des cuisses de poulet mais je le trouve plus goûteux avec des morceaux d'épaules d'agneau. Dans ce cas la durée de cuisson est nettement plus longue.







Ingrédients pour 6 à 8 personnes :


2 poulets ou 2 k 500 de cuisses

1 kilo d'oignons

500 gr de raisins secs

2 poignées de pois chiches secs (facultatifs)

2 bottes de coriandre

coriandre en poudre

gingembre

harissa

4 épices

2 bâtons de cannelle

cannelle en poudre

sel

poivre

un peu d'huile d'olives

un peu d'huile d'arachides ou de maïs

1 k de semoule de couscous fine



Si vous voulez mettre des pois chiches, faites les tremper dans de l'eau froide pendant au moins 12 heures et à la fin du trempage enlevez leur peau.


Coupez les poulets en morceaux ou les cuisses en deux. Dans un faitout profond (genre casserole à soupe) ou une couscoussière bien entendu, faites colorer légèrement les morceaux de poulets dans un peu d'huile d'olive.


Coupez les oignons en lamelles. Hachez grossièrement les bottes de coriandre.


Lorsque tous les morceaux sont colorés, ajoutez les oignons en lamelles, éventuellement les pois chiches, une poignée de raisins secs, la coriandre hachée, deux bâtons de cannelle, une cuillère à soupe de coriandre moulue, une cuillère à café de gingembre, une demi cuillère à café de quatre épices, de l'harissa selon votre goût, une cuillère à soupe de sel, du poivre et enfin de l'eau jusqu'à couvrir tous les éléments.


Portez à ébullition et laissez cuire une dizaine de minutes.


Mettez les raisins dans un petit saladier versez dessus deux ou trois louches de jus pour les réhydrater.


Goûtez le jus de cuisson. A ce niveau de la recette, il n'est pas sucré, c'est donc seulement les épices et le sel que vous devez contrôler.


Laissez mijoter doucement une quarantaine de minutes. Ajoutez les raisins et laissez cuire encore un quart d'heure. Goûter le bouillon : il doit être bien épicé et sucré par les raisins, rectifiez l'assaisonnement surtout au niveau de la cannelle. Si vous avez mis des puis chiches, vérifiez qu'ils soient cuits. Si ce n'est pas le cas, retirez les morceaux de poulet et laissez cuire jusqu'à ce que les pois chiches soient tendres.


Pendant la cuisson du bouillon préparez la semoule.


Nous voilà arrivés au cœur du problème!!! car là je vais faire hurler les puristes qui diront que la semoule doit être faite cuite à la vapeur... Vous l'aurez deviné ce n'est pas méthode. Oh j'ai essayé! Mais la patience n'est pas mon fort. Mettre un petite quantité de semoule dans le panier de la couscoussière, veiller à ce qu'elle soit hermétiquement fermée, au besoin avec un anneau de pâte type pâte à pain, laissez cuire une vingtaine de minutes, retirez le panier, changez le contenu, remettre une nouvelle quantité de semoule cuire à la vapeur... pendant ce temps remuer, avec les doigts, la semoule retirée et qui est bouillante en y incorporant un peu de beurre ensuite renouvelez l'opération pour que chaque quantité de semoule cuisent au moins deux fois ... pfffffffffffft! Quelle galère! Chapeau à celles qui le font moi je n'ai pas la patience...


Nous allons utiliser une méthode courante maintenant, rapide mais non académique!


Choisissez un récipient de mesure, ça peut être un verre, une tasse, un bol... Il faut calculer en volume et non en poids! Pour moi hier c'était un verre à whisky. Dans un grand plat, mettez environ la moitié de votre semoule tout en la mesurant dans votre contenant. Ainsi hier j'ai mis dans mon saladier deux verres à whisky de semoule.


Mettez dans une petite casserole l'équivalent en eau donc pour moi deux verres à whisky, portez à ébullition.


Mettez dans votre semoule une grosse pincée de sel et deux cuillères à soupe d'huile d'arachide ou maïs, remuez la semoule avec vos doigts pour que chaque grain soit imprégné d'huile. C'est ce qui va empêcher votre semoule de coller.


Versez l'eau bouillante dans le saladier et laissez gonfler une dizaine de minutes, remuez à la cuillère en soulevant la semoule pour l'aérer, laissez de nouveau gonfler puis remuez avec vos doigts...


Renouvelez l'opération pour la seconde moitie! Je préfère renouveler l'opération que de la faire en une seule fois. La semoule risquerait de ne pas bien gonfler parce que trop tassée dans un seul plat.


Réchauffez la au moment de servir 2 minutes au micro-ondes.


Pour servir dresser la semoule en pyramide, disposez les morceaux de viandes puis arrosez de louches de bouillon. Si vous avez comme moi des convives qui aiment avoir des piscines de bouillon où nage le couscous, servez le reste du bouillon dans un plat à part.

100_1928

 

 

100_1926a

 

 

100_1929

 

Attention : le bouillon peut-être fait la veille mais les raisins vont lâcher plus de sucre et votre couscous sera donc beaucoup plus sucré.

 

11:49 Écrit par Lili dans Cuisine du Maroc | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

Commentaires

humm, je suis fan du couscous et le tiens est une pure merveille!chapeau!

Écrit par : ana | 26/08/2009

il est super appétissant ton couscous !

Écrit par : clemence | 26/08/2009

Je ne connaissais pas du tout le coucous aux raisins. Il a vraiment l'air très bon. Je te chipe la recette. Bonne fin de journée.

Écrit par : Chantal | 27/08/2009

bravo
trée bien réussi..
moi je suis dans le camping car et mais photo..
merci di faire une petite visite..
et il faux cliqué sur toute les lignes...
et je cone éllée aux maroc en campin car...

Écrit par : franur | 27/08/2009

bravo
trée bien réussi..
moi je suis dans le camping car et mais photo..
merci di faire une petite visite..
et il faux cliqué sur toute les lignes...

Écrit par : franur | 27/08/2009

Merci pour ce couscous sucré !!! bisous

Écrit par : kayababouch | 27/08/2009

J'aime beaucoup

Écrit par : yasmine | 27/08/2009

Bravo, très appétissant ce couscous original !

Écrit par : Fantaisie | 28/08/2009

La cannelle doit apporter une touche que je n'ai pas l'habitude de rencontrer dans un couscous ce qui signifie pour moi que je te "pique" ta recette !

Amitiés

Écrit par : Philou | 29/08/2009

Coucou Mireille ,
Voila une façon originale de faire le couscous ; il me plait beaucoup , de plus j'adore la cannelle .
Amitiés et gros bisous,
Roland

Écrit par : Roland | 29/08/2009

Lili, Tu me donnes envie à un couscous. Ta recette me fait penser beaucoup à un tajine que je prépare assez souvent, également aux petits raisins avec beaucoup de cannelle et contrairement aux habitudes gastronomiques du Maghreb, nous le dégustons avec de la semoule au lieu de pain. C'est très très bon. Moi, je préfère celui à l'agneau à celui au poulet. Les couscous et tajines sont des plats ou l'on peut varier à souhait. Je trouve la cuisine du Maghreb, être une cuisine de grande richesse et je suis fan.
Je souhaites un bon ramadan à ton époux et je trouve celà vraiment super de respecter les croyances de chaqu'un dans une et même famille. Bravo pour celà aussi.
Je vis dans un quartier à 80% maghrebin et quand on se respecte, les uns et les autres, dans ses religions, habitudes, us et coutûmes, il n'y a jamais de problèmes.

Écrit par : Mark | 30/08/2009

Un couscous qui doit être bien bon et parfumé !
Une très belle recette !
Bisous, Doria

Écrit par : Doria | 30/08/2009

Oh la la tu me met l'eau à la bouche !

* * Bises

Écrit par : chouya | 31/08/2009

le Ramadam et toutes ces traditions qui chaque année me donnent la chance de partager un peu de la vie de mes apprenants. J'admire ces hommes et femmes qui arrivent à conciller leus traditions et la vie chez nous. Et, pour y avoir goûté, les recettes élaborées en cette période sont souvent extraordinairement parfumées et savoureuses. Je viendrais bien chez toi au coucher du soleil... Bizzzzz et bon Ramadam à ton époux.

Écrit par : fabienne | 03/09/2009

Merci beaucoup pour vos commentaires...

LOL!!! Je transmettrai vos voeux pour le ramadan à mon EX-mari si un jour je le vois, ce qui me parait plus qu'improbable : je suis divorcée depuis 15 ans! LOL!!!

Cette information pour que vous ne vous sentiez plus obligés de ... ;-)

Fabienne : pas besoin de trouver une occasion spéciale... :-) Le problème c'est que j'ai eu une dernière quinzaine assez difficile j'avais 6 de mes petits enfants, de 16ans à 20 mois...

Écrit par : lili | 03/09/2009

Hmmm J'adore !

Écrit par : Christophe | 07/09/2009

Je suis sûre que je l'adorerais autant que tes enfants!

Écrit par : mamina | 07/09/2009

Lili, Oh la la, la belle bourde. J'avais cru lire entre les lignes me basant sur le début de ton texte. :)
Mais je souhaites tout de même un bon ramadan à tous les adèptes.

Écrit par : MARK | 09/09/2009

très original!!!

Écrit par : nathou | 25/02/2010

Les commentaires sont fermés.